19 mai – 12 juin. Ces deux dates marquent un tournant politique majeur. D’un côté, il y a la course à l’échalote mortifère du pouvoir macroniste avec l’extrême-droite. Un ministre de la République qui participe le 19 mai à la manifestation factieuse d’organisations policières appelant, devant l’Assemblée nationale, à mettre au pas la Justice et à “faire tomber les digues de la Constitution”. Et tout le ban et l’arrière ban des partis du système, LReM, LR, RN, mais aussi la direction du PS, des représentant·es d’EELV et du PCF, qui leur emboîtent le pas. Ce jour-là, seule la France insoumise a tenu bon. Ce jour-là, la République c’était nous.