Commission – Violences sexuelles sur mineur·es

IL FAUT UNE PROTECTION D’AMPLEUR ! 

10 février 2021

Intervention de Danièle Obono, mercredi 10 février 2021, lors du débat en commission sur la proposition de loi Santiago visant à renforcer la protection des mineur·es victimes de violences sexuelles

Les enfants sont les premières victimes des violences sexuelles. Pour les protéger, au-delà des clarifications nécessaires du code pénal (notamment en évacuant la question du consentement de l’enfant), il faut agir en amont : en décuplant les moyens humains et financiers de prévention, en formant les professionnel·les de tous les secteurs (éducation, santé, médico-social, police, justice….) et en déconstruisant les rapports de domination et la culture du viol qui structurent et légitiment ces violences dans la société et aussi dans les institutions.

 Danièle OBONO

Députée de Paris – 17e circonscription

La France insoumise

 

      

  

Politique de confidentialité – Mentions légales 

À l’Assemblée

Palais Bourbon

126 rue de l’Université, 75007 Paris

Téléphone : 01 40 63 61 08

Courriel : daniele.obono@assemblee-nationale.fr

En circonscription

Local parlementaire (sur rendez-vous) 

09 61 68 60 35 – contact@deputee-obono.fr

Permanences en mairie

  • 18e (1 place Jules Joffrin) : mardi 14h-16h

  • 19e (5-7 place Armand Carrel) : jeudi 10h-12h

Phasellus risus diam justo sem, neque. id, commodo ut nunc mi,