COVID-19 – Planification du déconfinement

 27 avril 2020

D’abord prévue pour le 5 mai, la présentation du plan gouvernemental de déconfinement est avancée au mardi 28. Elle fera l’objet d’un discours du Premier ministre suivi d’un vote des assemblées. Ce discours et ce vote intégreront la question de l’organisation ou non du traçage numérique de la population. Il n’y aura aucun temps d’examen approfondi ou d’amendement de la décision de l’exécutif. Cette procédure voudrait prendre le sens d’une consultation du parlement. C’est une imposture. Le régime qui a raté l’entrée dans la crise sanitaire, trébuché sur la période du confinement se lance à présent dans un déconfinement hasardeux. Cet épisode s’ajoute aux précédents dans la gestion chaotique d’un des épisodes les plus dangereux de l’histoire de notre pays.

Le groupe parlementaire Insoumis avait prévu de déposer ses propositions pour le débat du 5 mai, dans un esprit positif de contribution utile. Une fois de plus le gouvernement aura voulu abuser du sens des responsabilités des autres. Une fois de plus il choisit de passer en force tout en psalmodiant des discours d’union nationale.

Vous trouverez donc ici à présent nos propositions. Le nouveau calendrier fixé laisse une journée au pouvoir pour emprunter à notre plan ce qui peut être lui parait utile au pays.

Nous sommes conscients des risques que notre pays court sous une telle direction politique. Le risque d’échec du plan gouvernemental existe. Au demeurant une fois de plus rien n’est prévu concernant la période d’alerte et de vigilance qui doit suivre le déconfinement. Le nôtre si. Pour autant rien n’est définitif ni dans le moment ni dans le travail de prévision pour y répondre.

C’est pourquoi nous décidons de faire de notre document une contribution ouverte. Transmis à nos partenaires politiques et nos interlocuteurs syndicaux, associatif ou personnels, il donnera donc lieu prochainement a une édition augmentée disponible sur le site LFI.

Jean-Luc Mélenchon

Groupe parlementaire La France insoumise 

Auditions (14-17 avril 2020)

Audition d’Anne-Claude CRÉMIEUX (infectiologue), et François BLANCHECOTTE (biologiste), organisée le 14 avril 2020 par le groupe parlementaire de La France insoumise, dans le cadre du travail d’élaboration d’un plan de déconfinement

Audition d’Annie THEBAUD-MONY (Inserm), Nathalie GODARD (Médecins du Monde) et Gwen FAUCHOIS (Act-up), organisée le 15 avril 2020 par le groupe parlementaire de La France insoumise, dans le cadre d’un travail de planification du déconfinement

Audition d’Anne GERVAIS (collectif inter-hôpitaux), Jean-Louis PEYREN (CGT Sanofi) et Pauline LONDEIX (Observatoire de la transparence des politiques du médicament), organisée le 16 avril 2020 par le groupe parlementaire de La France insoumise, dans le cadre de l’élaboration d’un plan de déconfinement

Audition de Christian GOLLIER et Raul SAMPOGNARO (économistes) & Alexandre GAUDILLIERE et Bénédicte GAUDILLIERE (centre marseillais “Château en Santé”), organisée le 17 avril 2020 par le groupe parlementaire de La France insoumise, dans le cadre de l’élaboration d’un plan de déconfinement

 Danièle OBONO

Députée de Paris – 17e circonscription

La France insoumise

facebook logo HD          

Politique de confidentialité

 A l’Assemblée

Palais Bourbon, 126 rue de l’Université, 75007 Paris

Teléphone : 01 40 63 61 08

E-mail : daniele.obono@assemblee-nationale.fr

 En circonscription

Local parlementaire (sur rendez-vous) 
Téléphone : 09 61 68 60 35

E-mail : contact@deputee-obono.fr

Permanences en mairie

– 18e (1 place Jules Joffrin) : mardi de 14h à 16h

– 19e (5-7 place Armand Carrel) : jeudi de 10h à 12h

dolor. Curabitur leo vel, leo. mattis massa felis