medicine-5103043_1920

Courrier – Santé : stop à la fusion des hôpitaux Bichat et Beaujon

Courrier – Santé

STOP À LA FUSION DES HÔPITAUX BICHAT ET BEAUJON

7 avril 2021

Courrier de Danièle Obono, Eric Coquerel et Danielle Simonnet à Martin Hirsch, directeur de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP)

En ligne ici.

 

Paris, le 7 avril 2021 

Objet : alerte sur la fusion des hôpitaux Beaujon et Bichat

Copie à Anne HIDALGO, Maire de Paris et présidente du conseil de surveillance de l’AP-HP,  et à M. Olivier Véran ministre des Solidarités et de la Santé

 

Monsieur le Directeur, 

En tant que députée de la 17e circonscription de Paris, député de la 1ere circonscription de Seine Saint-Denis et conseillère de Paris élue du 20e arrondissement, nous avons été alerté·es par les personnels sur le projet de fusion des hôpitaux Bichat (Paris 18e) et Beaujon (Clichy) au profit d’un nouveau pôle hospitalier Grand Paris Nord qui serait construit à Saint-Ouen.

Nous tenons à relayer la colère et les profondes inquiétudes des professionnel·les de santé de ces deux hôpitaux qui se sont regroupé·es en un comité de défense et se sont mobilisé·es contre ce projet ce jeudi 1er avril devant l’hôpital Bichat.

Il est tout simplement aberrant que l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP), avec l’aval du gouvernement et de la mairie de Paris qui prétendent pourtant mettre tout en œuvre pour lutter efficacement contre le Covid-19, envisage un projet de fusion qui entraînera, à terme, la suppression de près de 400 lits et de plus de 1000 postes de soignants. Cette perte de moyens et d’emplois, qui serait déjà honteuse sur tout territoire français au vu des besoins criants, devient incompréhensible dans le Nord de Paris et la proche banlieue où l’offre de soin est déficitaire. Avec un bassin de vie de plus de 2 millions d’habitants, la réalité de ces deux hôpitaux ce sont des urgences saturées qui obligent le transfert de nombreux·ses patient·es. 

Or, la création de cette nouvelle structure hospitalière sur le territoire de la Seine Saint Denis ne peut être accueillie comme une bonne nouvelle puisqu’elle entraîne l’aggravation du déficit hospitalier dans le nord parisien où l’AP-HP envisage de fermer tout ou partie de l’hôpital Jean Verdier à Bondy. En 30 ans, vous le savez Monsieur le Directeur, les services de l’AP-HP dont vous avez la responsabilité ont perdu quelque 12 000 lits. 

 

En outre, comme le montrent de nombreuses études sur le sujet, les hôpitaux de grande taille proposent un fonctionnement moins efficace que les structures à taille humaine, qui permettent une meilleure communication et coordination des équipes de travail. Enfin ce mastodonte éloignerait cruellement les habitant·es du nord parisien qui, face au besoin évident d’une offre de soin de proximité, se tourneront vers les services de l’hôpital Lariboisière déjà saturés 

Face aux difficultés sanitaires et sociales qu’un tel projet engendrerait, nous vous appelons solennellement à renoncer à la fusion des hôpitaux Bichat et Beaujon, et d’engager, au contraire, avec le ministre Véran et la maire de Paris à qui nous adressons la même demande, un plan de réouverture des services fermés, tels celui de l’Hôtel-Dieu, de revalorisation salariales, de recrutement de personnels ainsi que l’implantation d’un hôpital de taille modérée dans le sud-ouest du 93 qui pourrait utilement compléter l’offre de soins des hôpitaux existants pour ce territoire. Nous nous tenons à votre disposition pour échanger sur ce sujet.

Dans l’attente d’une réponse positive de votre part, nous vous prions, Monsieur le Directeur, d’agréer l’expression de nos salutations les plus sincères.

 Danièle OBONO

Députée de Paris – 17e circonscription

La France insoumise

 

      

  

Politique de confidentialité – Mentions légales 

À l’Assemblée

Palais Bourbon

126 rue de l’Université, 75007 Paris

Téléphone : 01 40 63 61 08

Courriel : daniele.obono@assemblee-nationale.fr

En circonscription

Local parlementaire (sur rendez-vous) 

09 61 68 60 35 – contact@deputee-obono.fr

Permanences en mairie

  • 18e (1 place Jules Joffrin) : mardi 14h-16h

  • 19e (5-7 place Armand Carrel) : jeudi 10h-12h

Découvrez le reste de mon actualité

Retour en haut

Restez informés !